24, bd Poissonniere 75009 Paris 9e arrondissement Metro Grands-Boulevards Voir sur la carte

Bandes annonces

American Nightmare 2 : Anarchy American Nightmare 2 : Anarchy

Voir la bande annonce

 

Les Francis Les Francis

Voir la bande annonce

 

Boyhood Boyhood

Voir la bande annonce

 
Plus de bandes-annonces
 

Nos films à l'affiche

La Planète des singes : l'affrontement
Blue Ruin
 

 "Si vous y allez pour la salle, n'oubliez pas de regarder le film"  Libération 1987

 


 

Espace Pro / Risky business
 

Il vous est possible de louer la salle et le vaste hall du Max Linder pour la projection d\\\' un court métrage, une avant-première, un festival ou un séminaire. Pour tous renseignements techniques ou tarifaires vous pouvez contacter :

 Anne Ouvrard au 01 48 00 90 24  aouvrard@maxlinder.fr

 Pour plus d 'informations visitez la rubrique infos pratiques / espace entreprise

 

 

 


 

 La newsletter / You' ve got a mail         
 

Si vous souhaitez tout connaître de la programmation, les avant-premières, les festivals abonnez vous à la newsletter du Max Linder en envoyant votre mail à inscriptions@maxlinder.fr   

 


 

A la une

Publié dans La Salle

Publié le 10/01/2011 à 20h37

Lunettes 3D actives

Le Max Linder utilise les lunettes Xpand pour la 3D. Ces lunettes sont dites actives car des boitiers répartis dans la salle leur
envoient des signaux. Les lunettes vous sont louées le temps du film, et il faut obligatoirement les rendre aux agents
d'accueil à la sortie du cinéma
.

Les autres types de lunettes (RealD 3D notamment) ne fonctionnent pas au Max Linder : ces lunettes sont dites passives et le film sera … flou !

Nous vous rappelons que   tous les tarifs sont majorés de 2€ à l'occasion des projections 3D.

Au Max Linder Le Hobbit est projeté en 24 images par seconde.

 
 

Commentaires

De Philippe GIESBERGER le 30/06/2009 à 15h11
La projection numérique représente l'avenir pour une salle de cinéma qui se doit désormais, pour faire face au téléchargement, de proposer un plus par rapport à une projection 35mm classique. Après avoir assisté à une projection numérique, il est vraiment difficile de revenir en arrière. Il est indispensable que l'offre numérique augmente. Cependant, je reste un nostalgique des projections 70mm. A quand un festival estival (ou de minuit) au Max (en espérant que ayez gardé cet équipement qui faisait vraiment la différence dans les années 80) Merci en tout cas pour la qualité de vos projections

De Jeremie le 06/01/2010 à 20h33
oui les festivals en 70mm me manquent bcp... j'espere que le max linder en refera bientot vive le numerique mais reste un grand nostalgique de l'argentique son grain son image...

De Cool! That's a clever way of loo le 28/04/2011 à 14h24
Cool! That's a clever way of looinkg at it!

De LPLT7h szwcixptwiqv le 29/04/2011 à 03h19
LPLT7h szwcixptwiqv

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans La Salle

Publié le 08/06/2009 à 20h31

Projection numérique / Back to the future

Le Max Linder  est équipé à la norme D-Cinéma, une projection où la traditionnelle pellicule argentique est remplacée par un fichier numérique ...  (cliquez pour lire la suite)


Le Max Linder  est équipé à la norme D-Cinéma, une projection où la traditionnelle pellicule argentique est remplacée par un fichier numérique

Les avantages pour le spectateur sont les suivants :
L'image gagne en stabilité, en "précision" et la restitution des couleurs est plus large. Ainsi dans le cadre de films d'animation ou de films avec effets spéciaux le rendu en numérique est encore plus spectaculaire.
Le son du film n'est plus compressé, le son est le même que celui qui sort de la console du mixeur.
La qualité de la projection ne varie pas avec le temps, le spectacle est le même pendant toute l'exploitation du film. Une copie rayée ou une saute de son sont impossibles avec le support numérique.

 


 

 

 
 

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Histoire

Publié le 12/04/2009 à 19h02

1987 : La Renaissance du Max Linder / A Star is born

Un site web retrace la destruction du Max Linder ...  (Photo Claude Pavelek)

 

www.prochainementnullepart-lefilm.com/max.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un site web retrace la destruction du Max Linder ...

 www.prochainementnullepart-lefilm.com/max.htm

 



 

 

 
 

Commentaires

De J_P_M le 14/07/2009 à 11h15
Citations de l'"article : "pas un sou en poche mais des idées plein la tête [...] Quatorze mois de travaux et douze millions (de francs) d'investissement plus tard". Pas un sou et douze millions plus tard... Miracle !

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Histoire

Publié le 12/03/2009 à 20h23

L'Histoire du Max Linder / The never ending story

Gabriel Leuvielle alias Max Linder ...

Il naît le 16 décembre 1883 à Saint-Loubès (Gironde) dans une famille de viticulteurs. Il est tout à la fois scénariste, metteur en scène et principal interprète de films notamment tournés à Chicago et Los Angeles. Son jeu et ses inventions burlesques influenceront la création du personnage de Charlot de Charlie Chaplin. ... (cliquez pour lire la suite).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gabriel Leuvielle alias Max Linder ...

Il naît le 16 décembre 1883 à Saint-Loubès (Gironde) dans une famille de viticulteurs. Il est tout à la fois scénariste, metteur en scène et principal interprète de films notamment tournés à Chicago et Los Angeles. Son jeu et ses inventions burlesques influenceront la création du personnage de Charlot de Charlie Chaplin.

Le Kosmorama devient Ciné Max Linder ...

De retour des Etats-Unis en 1914, déçu par Hollywood,  Max Linder décide de réaliser un de ses vieux rêves : posséder sa salle de cinéma. Il reprend ainsi une salle de 1.200 places créée en mai 1912, le Kosmorama, et le baptise Ciné Max Linder pour une ouverture en décembre 1914. Ne pouvant pas mettre à l'affiche ses anciens succès - il se rend compte en effet qu'il n'en possède pas les droits - il se contentera de films américains, notamment des premiers films de Charlot. Mais il ne peut mener de front son rôle de comédien et d'exploitant et doit céder sa salle au début des années vingt, quelques années avant sa mort en 1925. Bon père, il demande au nouvel exploitant que deux places soient toujours réservées pour sa fille Maud. La salle conserve néanmoins son illustre nom.
Pour la réouverture du cinéma repris par Pathé en 1932, c'est L'Atlantide de Pabst qui est projeté. Mais c'est avec le circuit Siritzky, qui rachète la salle au milieu des années trente, que le Max Linder devient une des premières salles d'exclusivité. Tout est alors entrepris afin d'en assurer le succès, comme l'habillage de la façade avec un Fernandel géant pour la sortie d'Ignace. En 1957 la salle est modernisée. Le cadre de l'écran, peu commun, est pentagonal. Les portes se trouvent de chaque côté de l'écran, une idée originale de l'homme de scène Max Linder. Ainsi, les spectateurs en place regardent les nouveaux arrivants entrer. Exclusivité après exclusivité, le Max Linder forge sa notoriété.



L'histoire récente ...

Mais en 1984 la société fait faillite et la grande salle est à vendre. C'est alors qu'une équipe passionnée de cinéma, qui avait déjà redonné vie à l'Escurial au début des années quatre-vingt, se porte acquéreur. Une trentaine d'années, pas un sou en poche mais des idées plein la tête, ils décident de casser l'ancienne salle pour en faire une nouvelle. A l'occasion de sa démolition est organisée une grande fête à la mémoire du comique Max Linder, avec le passage d'un de ses films, et un grand concert d'orgues pour les 1.000 personnes rassemblées. Dès le lendemain, les fauteuils de skaï rouge et gris sont démontés.
Quatorze mois de travaux et douze millions (de francs) d'investissement plus tard, le Max Linder devient Panorama. L'un des plus beaux fleurons de la flotille des salles parisiennes renaît, alors que sur les boulevards les cinémas deviennent des fast-foods. Objectif: le spectateur doit en avoir plein les yeux et plein les oreilles. La salle conserve la tradition du théâtre cinématographique comme le concevait Max Linder dans les années vingt, mais l'adapte aux années quatre-vingt. C'est chose faite le 1er janvier 1987, alors que Le Dernier Empereur ouvre la première séance.

Après avoir été racheté et geré quelques années par le groupe belge Kinépolis, le Max Linder revient à des parisiens passionnés de cinéma en 2004, Claudine Cornillat, Simon Simsi et Martin Bidou. Depuis, il a accueilli les Ciné-Mardy du Forum des images hors-les-murs, le Festival Paris Cinéma, Le Panorama du Cinéma chinois de Paris, le Festival Onze bouge et le Festival d'Automne. ... Il participe aux dispositifs C.I.P. et Enfances au cinéma, accueille la Fondation Groupama Gan avec qui il est partenaire, ainsi que Mikros image. L'équipe ouvre les portes du cinéma la nuit puisque les Saturday Midnight movies seront de retour cet été.

 




 

 

 
 

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 12/03/2009 à 20h20

Livre d'or / Stardust Memories

Michel Gondry  (photo J.Bauer)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Franceso Rosi / Festival Paris Cinéma 2008   (photo J.Bauer)

Michel Gondry / La Science des Rêves

David Lynch / Avant-première Inland Empire

Pierre Etaix / Yoyo

 



 

 

 

 
 
Publié dans La Salle

Publié le 12/02/2009 à 19h54

Tour du monde des plus belles salles de ciné / Cinema Paradiso

Si vous aimez les vieilles salles de cinéma, ce site vous propose un petit tour du monde :  www.silverscreens.com.

 

Sur  www.photosapiens.com/Movie-Theaters-les-palais-oublies.html  vous trouverez des photos sur Les Palais Oubliés du Cinéma, rubrique ou ne figure pas (pour l'instant) le Max Linder.

 

  

Si vous aimez les vieilles salles de cinéma, ce site vous propose un petit tour du monde :  www.silverscreens.com.

 

Sur  www.photosapiens.com/Movie-Theaters-les-palais-oublies.html  vous trouverez des photos sur Les Palais Oubliés du Cinéma, rubrique ou ne figure pas (pour l'instant) le Max Linder.

 
 

Commentaires

De Philippe GIESBERGER le 30/06/2009 à 15h03
Pour moi, le top du top, c'est le 1er rang de mezzanine. Nous sommes vraiment plongé dans le film sans personne devant qui risquerait de géner. C'est un rang très prisé, c'est pour cela que j'arrive d'assez bonne heure pour être sûr de l'obtenir...

De Icarus le 01/07/2009 à 12h32
Premier rang mezzanine off course !

De Alexe90 le 08/07/2009 à 10h13
Sans hésitation : au centre de la mezzanine vers la 3e rangée en partant de la cabine. J'ai testé tous les étages du ciné et c'est cet étage là que je préfère : j'ai l'impression d'être au centre de l'action.

De ashley le 10/07/2009 à 15h53
Je n'ai pu que m'assoir pour l'instant au niveau de la mezzanine mais je tacherai peut être d'essayer l'orchestre!

De Julien le 13/07/2009 à 11h22
Au centre du 2ème rang de la Mezzanine. 2ème rang, car le premier est beaucoup trop près de la glissière de sécurité du balcon, ne laissant aucune place pour les jambes!

De Florent le 10/08/2009 à 21h40
C'est vrai que le milieu du premier rang de la mezzanine est très bien. Mais maintenant je regarde les films au milieu du 7ème rang de l'orchestre. Très bien aussi! A noter que dans le passé, j'ai vu la mezzanine équipée d'un siège particulier au premier rang: un grand siège avec de larges accoudoires! Mais ce siège était protéger d'une bâche en plastique. D'où il sort ce siège?

De Olivier le 17/09/2009 à 14h49
Pour moi, sans l'ombre d'une hésitation, l'orchestre, qui donne le plein effet de grandeur de l'ecran.

De Max Linder Lover le 18/09/2009 à 16h45
Sans aucun doute, 1er rang de la mezzanine, les jambes étalées sur le rebord : le confort de la maison avec la qualité (image & son) du ciné Max Linder ! Inégalable. Et même question pour le grand siège avec les accoudoirs, je ne sais pas d'où il sortait !!!

De Jason le 18/10/2009 à 15h51
Je suis d'accord, 1er rand de la mezzanine. Le top du top ! Juste à la bonne hauteur...

De Teddy le 27/10/2009 à 17h26
Au milieu du premier rang de la mezzanine, les pieds sur le rebord (chut il faut pas le dire) ! Le must !

De skapu le 29/10/2009 à 11h38
Comme pour beaucoup... le 1er rang de la mezzanine... et pareil pour moi... les pieds sur le rebord : l'idéal !!!!

De niluge82 le 31/10/2009 à 13h28
Pour ce qui est du grand siège, il s'agit en fait d'un fauteuil (que vous pouvez parfois apercevoir dans le hall d'entrée) qui est placé au niveau du 1er rang de la mezzanine pour quelques privilégies qui se font des séances perso la nuit. Il est en général démonté avant la première séance publique.

De niluge82 le 31/10/2009 à 13h30
Pour ce qui est du grand siège, il s'agit en fait d'un fauteuil (que vous pouvez parfois apercevoir dans le hall d'entrée) qui est placé au niveau du 1er rang de la mezzanine pour quelques privilégies qui se font des séances perso la nuit. Il est en général démonté avant la première séance publique.

De niluge82 le 31/10/2009 à 13h31
Pour ce qui est du grand siège, il s'agit en fait d'un fauteuil (que vous pouvez parfois apercevoir dans le hall d'entrée) qui est placé au niveau du 1er rang de la mezzanine pour quelques privilégies qui se font des séances perso la nuit. Il est en général démonté avant la première séance publique.

De jeanmarcd le 21/11/2009 à 00h35
J'aime bien le dernier rang de la mezzanine, après avoir été souvent au premier rang

De Jeremie le 06/01/2010 à 20h27
On va laisser tout les BoBo aller a la mezzanine , mes amis et moi preferons l'orchestre c'est la que l'immersion est totale le son est bien plus puissant en bas on ressent mieux les basses en plus on a le choix des rangs etant donné que tout le monde est en haut..!

De HHIS I should have thuoght of th le 22/06/2011 à 01h49
HHIS I should have thuoght of that!

De KtGfbR kkpbkhumckhy le 22/06/2011 à 14h06
KtGfbR kkpbkhumckhy

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans La Salle

Publié le 10/06/2007 à 20h46

Un fauteuil pour deux / Où est-on le mieux assis au Max ?

Un orchestre, une mezzanine et un balcon, 600 places ... mais où est-on le mieux assis ? Laissez vos impressions ...

(Photo Emmanuel Vallée © Les Années Laser n° 148)

 

 

 

 

 

 

 

 


Le grand débat : où est-on le mieux assis au Max ? Laissez vos impressions ...